Les révoltés du Bounty font progresser la recherche sur la myopie.

31/07/2012

Les descendants de marins qui ont participé à la mutinerie du Bounty en 1789 pourraient contribuer à déterminer les causes de la myopie, affirment des chercheurs australiens.

Le professeur David Mackey du Lions Eye Institute à Perth et ses collègues ont étudié la vision des habitants de l'île de Norfolk, qui ont la particularité de descendre des marins du Bounty et de leurs épouses polynésiennes.

 

Au cours des cinq dernières années, ils ont constaté que les taux de myopie, sont plus faibles chez les personnes ayant des descendants des marins du Bounty, qui se sont installés à l'île de Pitcairn, après la mutinerie en 1789 et ont ensuite déménagé à l'île Norfolk, 1600 kilomètres nord-est de Sydney.

Tous les 1275 résidents permanents de l'île âgés de plus de 15 ans ont été invités à participer à l'étude Norfolk Eye Island. 

Le document le plus récent de l'étude est publiée ce mois-ci dans la revue Ophthalmology expérimental et Visual Science .

"Le taux de myopie du groupe Pitcairn est d'environ la moitié de celle de la population australienne, ce qui en fait l'un des taux les plus faibles dans le monde», explique Le professeur Mackey.

 

En revanche, d'autres résidents de l'île Norfolk présentaient à peu près les mêmes taux de myopie que la population australienne.

Selon le professeur Mackey, ces différences montrent l’importance des facteurs génétiques dans la myopie. 

Cependant, il est également devenu évident que passer trop peu de temps à l'extérieur est un facteur de risque de myopie.

Pour démêler ces facteurs génétiques et environnementaux, Mackey et ses collègues ont utilisé un procédé à base de rayonnement ultraviolet pour mesurer l'exposition au soleil de l’oeil.

En comparant les yeux de résidents de l'île Norfolk avec et sans parent descendant des révoltés du Bounty, Mackey et ses collègues n’ont pu trouver aucune différence.  "Nous n'avons pas pu montrer une différence significative de l'activité en plein air entre les deux groupes," dit Mackey.

Les chercheurs sont donc en train d'étudier les gènes de résidents de l'île Norfolk pour vérifier s'ils peuvent identifier les facteurs génétiques qui influent sur la myopie.

 

Les révoltés du Bounty entreront peut-être une deuxième fois dans l’histoire, pour leurs gènes cette fois.

 

www.promolentilles.com


Actualités

Ajouter un commentaire
Nom:*
Email:*
Message:*
  Ajouter un commentaire